Je vous aimais…Trois Romances de Victor Kossakovski 13 novembre 20h00 au 108

Dans le cadre de sa participation à la 19ème édition du Mois du film documentaire, Cent Soleils est heureuse de vous inviter à la projection du film de Victor Kossakovski « Je vous aimais…Trois Romances » qui aura lieu le 13 novembre à 20h00 en salle C11 du 108 rue de Bourgogne à Orléans.

Pavel Kogan et Lialia Stanukinas ont donné autrefois à Saint-Pétersbourg des cours de réalisation à Victor Kossakovski, puis le couple a émigré en Israël. Pavel, très malade, nécessite des soins permanents que Lialia lui prodigue avec amour.

Sergueï et Natacha ont à peine 20 ans et veulent se marier.Leurs familles prennent tout en main. A travers ce repas de noces faussement joyeux,un désenchantement se dégage qui étouffe déjà cet amour naissant.

Au jardin d’enfants: Katia aime Sacha. Mais Sacha aime aussi Arina, Macha, Ksioucha… Après une brève idylle, il rejette l’amour de Katia.Victor Kossakovski filme l’immense chagrin de Katia.

Je vous aimais…Trois Romances
Victor Kossakovsky, Russie,102 minutes,2000, VOSTF

MOISDUDOCUMENTAIRE-6P-2018-OK-VF(1)
Cent Soleils
Lieu de projection:
Le 108
108, rue de Bourgogne
45000 Orléans

Participation Libre

ÉLOGE DE LA BOÎTE À CHAUSSURES entre au catalogue ‘IMAGES DE LA CULTURE’ du CNC

Le film Éloge de la boîte à chaussures (coll. Un autre jour en France), de Vianney Lambert, est entré au catalogue ‘Images de la Culture’ du CNC.

France • 2017 • 9′

J’ai trouvé il y a très longtemps dans une brocante une boîte de photos et de vieux papiers. Plus personne ne s’intéressait à ces photos prises à Alger durant l’année 1942. Hier, j’ai eu à nouveau envie de fouiller dans cette boîte. J’y ai retrouvé une étrange carte de visite…

L’avis d’un membre de la commission Images en Bibliothèque :

A l’écran : un dessin. L’image bruite à la façon d’une vieille pellicule abîmée par le temps. Et puis, le réalisateur nous invite dans son appartement où il sort, un à un, documents et photographies contenus dans une vieille boite à chaussures ; des images arrêtées qu’il vient mettre en mouvement. Émerge alors l’histoire morcelée d’un homme dont le visage revient souvent. Se dresse un portrait en creux où les faits historiques, les lieux, les noms semblent être les seuls points d’ancrage et servent d’amorces pour imaginer ce que ces photographies peuvent raconter. Le document agit en preuve et vient nourrir le récit. L’intime rebondit sur l’époque et les deux histoires, la petite et la grande, jaillissent en pointillés. Qui était cet homme ? Que vivait-il cet été-là, en 1942 à Alger ? En neuf minutes, Vianney Lambert, avec sa voix feutrée, tente de reconstituer l’autre, sa vie supposée, ce qui n’est pas sur la photographie et il parvient à créer une mise en abîme poétique où le film devient à son tour cette petite boite contenant une histoire. Et l’on referme le tout en pensant aux myriades de petites boites attendant, peut-être, sur l’étal d’une brocante ou dans la tête d’un cinéaste.

Aurélie Solle, Bibliothèque publique d’information, Paris

Grand prix de la compétition nationale du FID pour Seuls les pirates

Le jury présidé par Nahuel PEREZ BISCAYART et composé de Emmelene LANDON, Elsa MINISINI, Sigrid BOUAZIZ et Pierre CRETON a attribué le GRAND PRIX de la COMPÉTITION FRANÇAISE à SEULS LES PIRATES !

« Ambitieux, sincère. Une attention portée à des personnes marginales. Qui va prendre la place de qui ? L’imagination au pouvoir, récits multiples, solidarité, ancrage dans le contemporain. Point de vue politique clair« , a déclaré Pierre Creton avant la remise du prix.

Merveilleuse récompense pour cette incroyable aventure de cinéma… qui n’aurait pas été possible sans le soutien indéfectible de tant et tant de personnes.

Chapeau bas pour Gaël Lépingle et longue vie aux Pirates !

L’équipe de Cent Soleils

FID 2018 – Remise du Grand Prix de la Compétition française – 16 juillet 2018
FID 2018 – Remise du Grand Prix de la Compétition française – 16 juillet 2018


SEULS LES PIRATES/ GOLDILOCKS PLANETS
Gaël Lépingle
France / 2018 / 90′

 

Stage cinéma (12 à 15 ans) du 16 au 20 juillet 2018

Pour les cinéastes en herbe (12-15 ans), Cent Soleils organise une initiation à la réalisation de film !
> 5 jours pour écrire tourner et monter un court métrage par petits groupes et accompagnés par un réalisateur professionnel, Mohamed Ouzine (Samir dans la poussière, Prix de l’œuvre audiovisuelle et Étoile de la SCAM 2017).
Du 16 au 20 juillet 2018
8 participants maximum (réservation obligatoire)

Horaires : du lundi au vendredi : 9h00-12h00 14h00-17h00
Lieu: Le 108, 108 rue de Bourgogne à Orléans
Tarif: 140 € (+ 10 € d’adhésion à l’association, obligatoire pour l’assurance)
Le repas peut être pris sur place le midi, apporter son pique-nique.

Contact : stephaniedachary@centsoleils.org

SEULS LES PIRATES en compétition française au FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM de MARSEILLE

Nous sommes fiers et heureux de vous annoncer que Seuls les pirates de Gaël Lépingle a été sélectionné pour concourir en compétition française au Festival International de Cinéma de Marseille (FID), pour sa 29e édition. Le festival aura lieu du 10 au 16 juillet 2018. Deux projections publiques du film auront lieu le vendredi 13 juillet à 16h15 et le dimanche 15 juillet à 15h.
« Intempestif, audacieux, pertinent, insoumis, aussi surprenant que notre monde sait l’être, voilà le genre de cinéma que le FID se réjouit de défendre. »
Bravo à Gaël et toute l’équipe du film, merci encore à celles et ceux qui ont participé et soutenu le projet, et bonne chance à Seuls les pirates dans cette compétition nationale !
L’équipe de Cent Soleils
https://fidmarseille.org/ 2018 © Cent Soleils / Perspective Films

SUR LES ONDES : Mai 68 dans le cinéma documentaire

Romaric Jouan et son équipe de cinéphiles un peu fous de GRAFFITI CINÉMA (RCF 45) ont invité Cent Soleils pour une émission spécial Mai 68 dans le cinéma documentaire.
Au menu : Chris. Marker, les groupes Medvedkine, une ouvrière des usines Wonder, une chanson de Colette Magny et plein d’autres choses…

émission du 29/05/2018

https://rcf.fr/culture/cinema/mai-68-dans-le-cinema-documentaire

SOIRÉE CINÉ-CONCERT VENDREDI 08/06/18

A PARTIR DE 19h au 108 !

en partenariat avec DÉFI

1#  LE BEFORE DE DÉFI

19h / 21h

=> Concert / programmation en cours …

2# TOUKI-BOUKI

De Djibril Diop Mambety

22h /   ∼ 23h30 :

Sénégal | 1973 | 110 minutes | 16 mm | couleur

Il y a du Pierrot le fou dans ce film du Sénégalais Djibril Diop Mambety du rouge sang du bleu mer. De l’allégresse, du rythme… et une moto à cornes, celle du héros, Mory, qui voit son troupeau décimé à l’abattoir. Avec sa Triumph Bonneville ainsi décorée, il parcourt Dakar et sa région. La rage au cœur. Les yeux fixés sur « L’Ancerville », paque- bot blanc en partance pour la France et sur Anta, sa bien-aimée. Tous les deux rêvent de Dakar-Paris, aventures autrement plus folles que le Paris-Dakar. Mais ce n’est pas dans le sable qu’ils s’enliseront mais dans leurs rêves.

3# DJ-SET

23h30

La Classe Internationale (groove planétaire)

Restauration et buvette sur place.

ENTRÉE par la Rue des Ormes Saint-Victor

GOLDEN GLOVES + ENTRE TU & VOUS – 17/05/18

GLODEN GLOVES de Gilles Groulx

Canada|1961|27 minutes| 16mm|noir et blanc

Plus qu’un film sur la boxe, ce court métrage de Gilles Groulx est une peinture d’un milieu social. Un milieu où Noirs, Blancs, anglophones et francophones sont dans la même misère et où l’on voit dans la boxe un moyen de se sortir de sa condition sociale.

ENTRE TU ET VOUS de Gilles Groulx

Canada|1969|64 minutes| 16mm|noir et blanc

Ce long métrage de fiction est une chronique de la vie quotidienne, un portrait de la dépendance de l’individu à l’égard de la société de consommation, dans la mesure où elle réduit l’humain et le dégrade par ses structures mêmes, et qui doit, selon Gilles Groulx, être contestée et transformée. Tourné dans un contexte socio-économique datant de 1969, ce film ne nous offre point d’histoire avec épisodes et intrigue, mais une série de sept séquences retraçant la vie d’un couple et sa dissolution progressive dans un univers où la séduction joue sans cesse.

Né à Montréal en 1931, disparu à l’âge de 63 ans, Gilles Groulx laisse une œuvre esthétiquement forte et exigeante, politiquement engagée et subversive, mais toujours bien ancrée dans la réalité, c’est-à- dire proche des préoccupations et des aspirations des travailleurs, des gens ordinaires et du peuple. Au sein de l’Office National du Film canadien, ses films ont contribué à l’émergence du cinéma québécois.

En présence d’un intervenant (sous réserve).

20h au 108 Rue de Bourgogne – Orléans
Entrée Libre

LES CHEMINANTS – 10/04/18

 20h – Au 108

de Carole Contant

Soirée en présence de la réalisatrice

France|2016|48 minutes| super 8 vidéo|couleur- noir & blanc

Les Cheminants, sont des êtres en constante métamorphose, physique, culturelle, spirituelle, depuis qu’ils ont été «appelés» par la danse. La cinéaste Carole Contant a connu cet appel impérieux. Elle partage aujourd’hui cette expérience avec trois autres cheminants, trois danseurs chorégraphes, Yaïr Bar.

20h au 108 rue de Bourgogne – Orléans

Entrée Libre

CHRISTMAS + SALAMANCA 15/03/18

20h . Le 108

CHRISTMAS

d’Alexandra Kulak & Ruslan Fedotow

Russie | 2013 | 17 minutes | HD|noir et blanc

Une famille de pêcheurs géorgiens se prépare à fêter Noël.

SALAMANCA

d’ Alexandra Kulak & Ruslan Fedotow

Russie|2015|40 minutes| HD|noir et blanc

À Salamanca, le temps s’est figé il y a deux cents ans, quand les premiers Mennonites arrivèrent du Mexique à la recherche de leur terre promise. Ici, les jours, les mois et les années s’écoulent lente- ment. Tout est écrit à l’avance, les vies des habitants répètent inlassablement celles de leurs aïeuls et les trajectoires individuelles se dissolvent dans celle de la communauté. Un homme raconte son enfance, et revient sur la question qui a conditionné toute sa vie.

 

au 108 rue de Bourgogne – Orléans

Entrée Libre

RESTITUTION DE LA RÉSIDENCE DE GAËL LÉPINGLE – 24/02/18

SAMEDI 24 FÉVRIER 

17h30 . Théâtre des Longues Allées

En présence du réalisateur

90 minutes environ

Gaël Lépingle nous présentera des extraits de ses rushes et échangera avec le public sur la question: «filmer la banlieue», autour du court métrage de Maurice Pialat, L’Amour existe.

Gaël Lépingle a été accueilli en résidence de création à Cent Soleils début 2017 pour l’écriture de Seuls les pirates, un long métrage en cours de réalisation.

Le tournage de son film a été effectué en grande partie sur la commune de Saint-Jean-de-Braye.

Théâtre des Longues 
Allées Rue Mondésir - Avenue Louis-Joseph-Soulas 
Saint-Jean-de-Braye 
02 38 86 39 39 

Entrée Libre

LETTRE À LA PRISON – 15/02/18

de MARC  SCIALOM

JEUDI 15 FÉVRIER à 20h

Le 108

Soirée en présence du réalisateur

France|1969|70 minutes| 35 mm|noir & blanc

En 1970, un jeune Tunisien débarque pour la première fois de sa vie en France, où il est chargé par sa famille de porter secours à son frère aîné, accusé à tort d’un meurtre et emprisonné à Paris.

Il fait d’abord halte à Marseille. Là, il rencontre des Tunisiens étrangement différents de ceux qu’il croisait en Tunisie, des Français qui lui paraissent énigmatiques et une ambiance générale assez inquiétante à ses yeux pour le faire douter peu à peu de ce dont il était sûr, c’est-à-dire de l’innocence de son frère, de sa propre innocence, de sa propre intégrité mentale.

Réalisé en 1969, abandonné, oublié, puis retrouvé 40 ans plus tard, ce film est un témoin inégalé de l’histoire de l’immigration en France: un film de fiction ayant valeur de documentaire, réalisé par un émigré (exilé) entre Tunisie et France.

20h, au 108 rue de Bourgogne, Orléans

Entrée Libre

DÉCOUVREZ NOTRE PROGRAMMATION JUSQU’EN JUIN 2018 !

Après notre cycle de projections «Quand le cinéma s’arrête», il serait facile d’écrire qu’avec cette nouvelle programmation il repart – d’autant que, dans la recherche d’une fixité, il ne cessait d’être en mouvement et de traverser des frontières, géographiquement et formellement, avec quatre dromadaires ou sans.
En 2018, de nouveaux voyages, de nouveaux territoires, cinématographiques et humains. Parcourus il y a un demi- siècle ou aujourd’hui. Comment bouger, comment lutter, comment exister au milieu des autres, comment s’affirmer, comment (sur) vivre: les films que nous vous proposons aborderont ces questions, ainsi qu’une dernière ajoutant une dimension supplémentaire et essentielle à nos yeux: comment faire du cinéma.

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME EN PDF 

BLA CINIMA – 20/01/18

Samedi 20 Janvier à 20 h
au 108

Soirée en présence du réalisateur

Lamine AMMAR-KHODJA

France|2014| 82 minutes | HD |  couleur

Dans un pays où l’industrie cinématographique a participé à la construction du mythe de la nation, le cinéaste s’installe devant un cinéma rénové d’Alger. Il se mêle aux gens du quartier pour parler avec eux des films qu’il y voient. Attentif à ce qu’ils peuvent lui raconter de leur vécu, il se laisse très vite porter par les rencontres spontanées et les situations improvisées.

Le film dresse un portrait vivant de la ville et propose en filigrane une réflexion sur la place du cinéma en Algérie.

108, rue de Bourgogne – Orléans 
Entrée libre

D'AUTRES IMAGES DE CINEMA