PARTICIPEZ A LA PRODUCTION DE SEULS LES PIRATES

Début 2017, CENT SOLEILS a accueilli en résidence Gaël Lépingle pour l’écriture de son premier long métrage de fiction.

Zones périphériques en reconstruction, HLM ordinaires, petits pavillons surannés : Seuls les Pirates nous entraîne d’abord là où en apparence il ne se passe jamais rien : les banlieues d’une ville française moyenne. Et soudain le romanesque surgit au cœur de ce paysage. Car ces lieux sont habités par des personnages improbables, exclus chacun à leur manière, mais menant tous une lutte obstinée contre l’adversité. Et de leurs rêves naît un chassé-croisé d’histoires qui se nouent, se répondent, s’éloignent… comme des courants maritimes, dynamités par l’humour indéfectible et l’énergie joyeuse qui traversent le film. Alors sortent de l’invisibilité ces destins truculents, touchants ou tragiques, figures de résistance moderne.

D’emblée Gaël Lépingle a inscrit le film sous le signe d’une porosité entre fiction et réel. Le scénario s’est nourri d’observations et de tournages documentaires, les personnages ont été créés en mêlant mises en situation biographiques et projections imaginaires. La plupart des acteurs se sont rencontrés il y a vingt-cinq ans au Conservatoire d’art dramatique d’Orléans. Le film s’est nourri de l’émotion de ces retrouvailles, de ces anciennes complicités soudain ravivées. Le résultat de cette alchimie est un film au ton décalé et cependant réaliste.

Coproduit par Perspective Films et Cent Soleils, le film a été tourné et il entre maintenant en phase de post-production. Afin de faire face à toutes les dépenses nécessaires aux finitions du film, Cent Soleils lance dans les jours qui viennent une collecte Ulule :

Premier objectif de la collecte Ulule : 7 000 € !

C’est notre plus modeste objectif, mais décisif pour la phase cruciale du MONTAGE IMAGE et du MONTAGE SON. Si nous atteignons ce premier palier, vous assurez 22% du budget de post-production.

Soutenir la production de Seuls les pirates, c’est aussi défendre une façon de faire du cinéma. Être ouvert à l’improvisation, écrire dans le mouvement de la vie, créer dans une énergie collective.

La Page Ulule de Seuls les pirates

Seuls les pirates sur Facebook

THE IMMIGRANT : CONCERTS & CINE-CONCERT LE 16 JUIN

Cent Soleils, Défi et Mémoires Plurielles vous proposent une soirée de concerts et un ciné-concert en plein air, le vendredi 16 juin à partir de 19h, place Saint-Aignan.

19 h : SLAM avec les jeunes de l’atelier Slam du Collège Jean Rostand à Orléans, dirigé par Ange Minkala.
Créations musicales de Raphaêl Louisy-Louis (DEFI)

20 h : Concert du duo SADYA
Depuis 2011, Sadou et Yacine font route ensemble en tant que duo acoustique, alliant poésie et empreintes de slam, reggae, hip hop et de musique afro au beau milieu de la symbiose cajon-guitare-voix.
​Tout public.

 

À la tombée de la nuit… CINE-CONCERT

 The Immigrant, de Charlie Chaplin.

Noir et blanc, 25 minutes, 1917.
Des immigrants sont entassés sur le pont d’un bateau, en partance vers le Nouveau Monde. Parmi eux, Charlot et Edna, qui voyage avec sa mère souffrante…Composition originale et interprétation live
Fred Ferrand et Sacha Gillard
Deux musiciens bien connus de la scène orléanaise, Fred Ferrand et Sacha Gillard, revisitent un classique du cinéma muet avec leurs instruments fétiches : l’accordéon chromatique et la clarinette.
Place Saint-Aignan. L’entrée est gratuite. Restauration et buvette sur place (prix modiques !).

Soirée organisée dans le cadre l’exposition HISTOIRES DE MIGRATIONS, du 24 mars au 9 juillet 2017 (programme ici)

Avec le soutien de la Mairie d’Orléans.

Cent Soleils est soutenue sur son projet de diffusion par la DRAC Centre Val-de-Loire, la Région Centre Val-de-Loire et la Mairie d’Orléans.

Un autre jour en France / Projection le 3 juin 2017

UN AUTRE JOUR EN FRANCE : PROJECTION LE 3 JUIN 2017, 18h30 – Le 108-Maison de Bourgogne, Orléans

Synopsis
Alors que le champ médiatique est occupé par la campagne présidentielle, douze réalisateurs réduisent l’échelle et parcourent une autre France. Ces situations nous racontent comment on fait avec ce monde, ce qu’on fabrique et ce qu’on bricole, nos résistances et nos espoirs au moment de tous les promesses, la période pré-électorale.

Un film collectif (97 min.) composé de onze courts-métrages et de scénettes animées, réalisé par Félix Blondel, Emmanuel Chicon, Vianney Lambert, Franck Lecardonnel, Caroline Le Roy, Cédric Michel, Anne Moltrecht, Mohamed Ouzine, Yvan Petit, Vincent Reignier, Jean Riant, Charlie Rojo, Shih-han Shaw, Nadejda Tilhou, Franck Wolff.

Une coproduction Cent Soleils – Sans Canal Fixe – Bip TV, avec le soutien de Ciclic, la participation du CNC et des contributeurs Ulule.
fiction de gauche-redef

La séance sera suivie d’un moment de discussion autour des films et d’un pot. Participation libre.
La projection est organisée en partenariat avec Le 108.

UN AUTRE JOUR EN FRANCE

À l’approche de la présidentielle de 2017, toute la vie publique semble polarisée par la bataille électorale. La politique et les médias paraissent alors bien déconnectés du monde réel. Dans un moment pareil, comment faire des films à contre-sens ? ​

Un autre jour en France est une réponse en un film collectif, composé de onze courts-métrages articulés autour de scénettes animées, pour parcourir une autre France à la veille d’un rendez-vous électoral.

France | 2017 | 90 minutes | HD

Toutes les infos sur ce programme (diffusion, synopsis, contact, etc.) sont disponibles sur le site Un autre jour en France


fiche technique

Auteurs-réalisateurs : Charlie Rojo, Caroline Le Roy, Cédric Michel, Yvan Petit, Mohamed Ouzine, Jean Riant, Franck Wolff, Anne Moltrecht, Franck Lecardonnel, Vincent Reignier, Nadejda Tilhou, Vianney Lambert.

Animation : Shih-han Shaw et Félix Blondel

Création sonore : Emmanuel Chicon

Production : Cent Soleils – Sans Canal Fixe – Bip TV

avec le soutien de Ciclic, la participation du CNC et des contributeurs Ulule.

les courts métrages

Écrire, dit-elle – Un film de Charlie Rojo

Une journée avec Laetitia, chez elle, autour des mots qu’elle écrit, de jour en jour. Les siens et ceux des autres, de mots en maux…

L’ordre des choses –Un film de Caroline Le Roy

D’une journée en 2016 à des films de famille dans les années 50, de la campagne beauceronne à Bangui, de la France coloniale à la France d’aujourd’hui, d’un espace intime à un espace public, d’une lettre à un poème engagé.

Le maire du lac– Un film de Cédric Michel

Dans le centre de la Bretagne, le lac de Guerlédan est asséché tous les quarante ans, découvrant les ruines de hameaux engloutis. Michel André, le maire de la commune, s’est mis en tête de les préserver des pillages. Encore faut-il qu’il ne soit pas dérangé par les coups de téléphone de ses administrés…

Le Sentier – Un film de Jean Riant et Franck Wolff

Un jour au Sentier… Le Sentier, c’est un hameau qui pourrait être un petit village : il y a une école, mais plus aucun élève ne la fréquente. Il y a une église, mais elle est désertée par les fidèles depuis très longtemps et sert d’atelier à un artiste. Et face à l’école, un bâtiment qu’il est plus rare de trouver dans un village tourangeau, une bâtisse abandonnée à l’allure austère perdue au milieu d’un pré aux hautes herbes : l’ancien temple protestant.

Fiction de gauche – Un film d’Yvan Petit

Un jour, on est venu chercher les gauchers pour les mettre dans des camps…

Une chanson pour Tony – Un film de Mohamed Ouzine

Aujourd’hui, comme tous les jours de sa vie, Tony Lombardi se rêve en crooner.

Bizou bizou – Un film de Nadejda Tilhou

Il est arrivé… un jour. Quel jour ? Je ne m’en souviens pas. Lui non plus. “Chez nous on s’en fout, quel jour on est.” Pourtant, depuis qu’il est là, le cours des choses est changé.

Thérèse – Un film de Franck Lecardonnel

Un jour comme un autre, à la table de Thérèse : un couple de jeunes étrangers et leur garçon de trois ans échangent les gestes et les propos familiers d’un repas quotidien. Noan, Araskia et Sam sont réfugiés, et Thérèse est leur hôte.

Daniel – Un film d’Anne Moltrecht

Daniel a fui la Pologne et vit aujourd’hui en France sans travail, ni logement.
Portrait d’un rêveur nostalgique, captif de son présent sans fin.

Bienvenue chez nous – Un film de Vincent Reignier

C’est le jour J pour Ikea à Orléans. L’inauguration du premier magasin s’annonce grandiose. Des employés terminent d’arranger les derniers articles dans les grandes allées. Un animateur éloquent, des musiciens en costume et une mascotte bicolore prennent place. Durant les dernières heures avant l’arrivée des premiers clients, deux mises en scène s’installent et s’entremêlent : celle de la consommation et celle du spectacle.

Éloge de la boîte à chaussure – Un film de Vianney Lambert

J’ai trouvé il y a très longtemps une boîte remplie de photos et de vieux papiers. Elle était là, abandonnée au milieu d’objets divers, dans une brocante. Plus personne n’en voulait, sauf le brocanteur qui l’avait dénichée par hasard. Mais lui ne s’intéressait pas à ces photos de famille en noir et blanc sans âge, ni aux rouleaux de pellicule et à ces négatifs rangés méticuleusement dans des petites enveloppes datée de l’été 1942…
Hier, j’ai eu à nouveau envie de fouiller dans cette boîte…

intention

En 2007, à l’approche de l’élection présidentielle, neuf documentaristes regroupés dans les collectifs Sans Canal Fixe et Cent Soleils réalisaient « Un Jour en France » , une collection de films liés par une même question : comment faire un pas de côté par rapport au tempo politique et médiatique donné par l’élection ? – et les mêmes contraintes : faire un film court, politique, tourné en une journée ou faisant le récit d’une journée.

S’il nous a paru nécessaire, en 2007, de proposer Un Jour en France, comment passer à côté de 2017 ? Le compte à rebours électoral laisse augurer d’une atmosphère de plus en plus tendue. Faire un pas de côté n’a jamais été autant d’actualité.

Nous reprenons donc les règles du jeu dans un autre contexte. Chacun vient avec ses obsessions : l’écriture, l’histoire, l’archéologie, la famille, les sans-logis, l’enfance, la propagande, les grands magasins, les amis, les gauchers !!! D’où naissent des envies d’esquisser, évoquer, suggérer des histoires, en quelques minutes.

De tous ces désirs de films, nous allons donc faire des croquis de la France à l’aube de 2017. Formellement, ils seront aussi divers que les points de vue sur le monde que chacun porte. Du témoignage en cinéma direct au « documenteur » fictionnalisé, en passant par des montages d’archives, quels que soient leur forme et leur support ces films ont en commun deux contraintes de réalisation : l’unité de temps (temps du récit ou temps du tournage, un jour), et la durée (huit minutes).

La forme brève se prête aux expérimentations. Pour chacun d’entre nous, Un autre jour en France est un espace de créativité, d’autant plus stimulant qu’il est partagé collectivement. A l’intérieur des contraintes que nous nous sommes données, nous avons toute liberté d’approche, de forme, de support…

Si les court-métrages peuvent être vus de façon autonome, comme des films unitaires, nous les pensons chacun comme une pièce d’un ensemble : un programme de 90 minutes environ. Le générique et les transitions animées, fruits d’une création à la fois graphique et sonore, sont une façon de donner le ton, une unité de style, la bricole. Des petits bouts, qui racontent quelque chose de plus grand.

Le programme fera donc un trajet à travers des espaces-temps, réels ou imaginaires, où affleurent les questions qui travaillent la société française aujourd’hui. Dans un monde où l’on peut être réduit à des chiffres ou des variables d’ajustement, nous nous penchons sur ce qui se passe ici ou là, à l’échelle micro-ordinaire d’une femme ou d’un homme. Et ces situations nous racontent comment on fait avec ce monde, ce qu’on fabrique et ce qu’on bricole, nos résistances et nos espoirs, au moment de tous les promesses, la période pré-électorale.

Un autre jour en France / Projection

fiction de gauche-redef

UN AUTRE JOUR EN FRANCE : PROJECTION LE 6 MAI 2017, 18h – Cinéma Les Carmes, Orléans

Synopsis
Alors que le champ médiatique est occupé par la campagne présidentielle, douze réalisateurs réduisent l’échelle et parcourent une autre France. Ces situations nous racontent comment on fait avec ce monde, ce qu’on fabrique et ce qu’on bricole, nos résistances et nos espoirs au moment de tous les promesses, la période pré-électorale.

Un film collectif (97 min.) composé de onze courts-métrages et de scénettes animées, réalisé par Félix Blondel, Emmanuel Chicon, Vianney Lambert, Franck Lecardonnel, Caroline Le Roy, Cédric Michel, Anne Moltrecht, Mohamed Ouzine, Yvan Petit, Vincent Reignier, Jean Riant, Charlie Rojo, Shih-han Shaw, Nadejda Tilhou, Franck Wolff.

Une coproduction Cent Soleils – Sans Canal Fixe – Bip TV, avec le soutien de Ciclic, la participation du CNC et des contributeurs Ulule.
En présence des auteurs.
La séance sera suivie d’un pot dans l’espace Délicat’&Scène du cinéma.

Les billets seront en vente aux tarifs habituels du cinéma dès le mercredi 3 mai.

Les Carmes :
7 rue des Carmes, Orléans
Tél. : 02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
La projection est organisée en partenariat avec Ciclic et Les Carmes.

 

Un autre jour en France – Appel à participation

Onze courts-métrages, onze regards sur la France de 2017

Toute la vie publique est actuellement polarisée par la bataille électorale. La politique et les médias paraissent alors bien déconnectés du monde réel. Dans un moment pareil, comment faire des films à contre-sens ?

Douze réalisateurs se proposent de répondre par un film collectif, composé de onze courts-métrages articulés autour de scénettes animées, pour parcourir une autre France à la veille de cette grand-messe électorale.

Réalisation des courts-métrages : Charlie Rojo, Caroline Le Roy, Cédric Michel, Yvan Petit, Mohamed Ouzine, Anne Moltrecht, Jean Riant, Franck Wolff, Vincent Reignier, Nadejda Tilhou, Franck Lecardonnel, Vianney Lambert.

Création graphique et sonore : Félix Blondel & Shih-han Shaw, Emmanuel Chicon.

Grâce à l’intérêt de Bip-TV pour cet objet filmique non ordinaire, nous avons réuni un certain nombre de financements. Il nous manque encore 5000 euros pour boucler la post-production des films…

C’est pourquoi nous lançons une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. Nous avons 40 jours pour réunir 5000 euros. C’est à la fois peu et beaucoup, si nous sommes nombreux à relayer cette information, si vous êtes nombreux à nous aider !

Le lien : https://fr.ulule.com/un-autre-jour-en-france/

Nous comptons sur votre soutien !
NB : vos dons sont défiscalisés à hauteur de 66%.

Cent Soleils & Sans Canal Fixe

The Gladiators

Samedi 11 février// 19 h15/ Le 108

Pour son premier événement de 2017, Cent Soleils s’associe une nouvelle fois au Festival Les Médiatiques d’Orléans. Cette année, pour la soirée de clôture de cette 6e édition,  nous avons choisi de proposer un film qui a connu une diffusion restreinte sur les écrans, dans le cadre de la thématique du festival « Médias, émotion et violences politiques : quels défis pour les sociétés contemporaines ? »

★ THE GLADIATORS
1969, 85 min
Suède

the-gladiatorsLes plus grandes puissances internationales, alignées et non-alignées, craignant la possibilité d’une nouvelle guerre mondiale, décident de l’empêcher en canalisant les pulsions agressives de l’homme. Elles forment une Commission Internationale qui s’emploie à organiser des combats entre des soldats de différents pays. Ces compétitions, qui peuvent aller jusqu’à la mort, sont appelées Jeux de la Paix – elles sont sponsorisées et retransmises par satellite dans le monde entier. Le film se concentre sur le Jeu 256, qui se déroule dans le Centre International des Jeux de la Paix près de Stockholm, sous le contrôle d’un puissant ordinateur. Les arbitres décident d’éliminer un homme et une femme appartenant à des équipes opposées mais qui tentent de s’approcher, considérant qu’ils mettent ainsi en danger la stabilité du système.

★ Peter Watkins
Peter Watkins

Pacifiste affirmé, Peter Watkins fait de la guerre son sujet de prédilection pour mieux en souligner les absurdités.

Autre cible privilégiée de Peter Watkins : l’hégémonie des mass-médias. Avec « Privilège » en 1966, il fabrique une allégorie virulente sur la manière dont les médias et l’establishment britanniques concourent à détourner l’énergie politique de la jeunesse. La nécessité de construire un discours critique sur les médias devient alors son cheval de bataille : durant ses années de nomadisme, à partir de 1968, il enchaînera conférences et séminaires sur l’unilatéralisme des médias de masse – ce qu’il appelle la « monoforme ».

★ Filmographie sélective

1956 : The web
1964 : La bataille de Colluden (Culloden)
1965 : La bombe (The War Game)
1969 : Les gladiateurs (Gladiatorerna / Gladiators)
1971 : Punishment park
1987 : Resan (The journey)
1994 : Fritänkaren
2000 : La commune (Paris, 1871)

★ Entrée : Participation libre au 108 rue de Bourgogne à Orléans.
Buvette sur place.
Programme de la soirée :


> 17h-19h / Emission radiophonique Bondy Blog Café x Radio Campus Orléans
> 19h15-21h30 / Projection du film The Gladiators de Peter Watkins x Cent Soleils
> 21h30-00h00 / Mix spécial Les Médiatiques x Radio Campus Orléans

Merci au 108 !

Merci à nos partenaires : DRAC Centre, Région Centre-Val de Loire et la Ville d’Orléans.

 

Kings of the Wind & Electric Queens

Fiche technique

Réalisateur : Cédric Dupire (image) et Gaspard Kuentz (son)
Durée : 56min
Année : 2014
Genre : Documentaire
Langue : Hindi
Production : Studio Shaiprod
Support de tournage : Vidéo HD

Prix : Meilleur moyen-métrage documentaire (HOTDOCS 2014)

Résumé

En Inde orientale, la foire de Sonepure, un vaste marché, ouvre ses portes le jour sacré de pleine lune depuis des millénaires. De nombreux divertissements y sont proposés : des échanges d’animaux, des courses de chevaux (dont le plus rapide « King of the wind ») ainsi que des courses mortelles de motos dans lesquelles des hommes risquent leur vie pour peu d’argent. Des queues immenses de centaines de personnes patientent longuement avant de pouvoir contempler les danseuses sur scène qui, par la suite, seront achetées. Dans ce documentaire, l’argent est le principal fil conducteur pour lequel les personnages mettent leur vie en jeu.

kings_of_the_wind_and_electric_queens_2_0_1

Avis des stagiaires de 3ème

Ce documentaire nous fait part de la vie de certains Hindous qui, pour obtenir de l’argent, mettent leur vie en péril. C’est un contexte assez touchant car nous sommes plongés dans différentes scènes qui dénoncent la dure vie de beaucoup d’Indiens. Ce qui m’a plu est aussi le fait que l’histoire avance petit à petit jusqu’au point culminant : cela donne un côté rythmé. En conclusion, j’ai vraiment apprécié ce film et je le recommande fortement.

Selma


À travers quatre histoires différentes, les réalisateurs cherchent à mettre en évidence la pauvreté en Inde. La construction narrative n’est pas faite par hasard : chaque récit exprime le même besoin d’argent sous différents points de vue. Ma critique est plutôt positive, de plus, cela nous fait voyager au cœur de l’Inde orientale et sa culture traditionnelle.

« Là où la fête devrait nous libérer de nos liens, elle n’est finalement que le reflet du carcan qui nous aliène. »

(Gaspard Kuentz et Cédric Dupire)

Colin

 

Lycée Pothier 2017 – intervention montage

Cette année, une dizaine de courts-métrages sont réalisés par les élèves des différents niveaux de l’option CAV du Lycée Pothier.

Lise Brancotte, stagiaire en alternance à Cent Soleils, s’est déplacée, appareil photo en main, sur une intervention montage avec un groupe de Terminales.

IMG_1440
Choix d’une séquence puis insertion dans le banc de montage.

Après avoir tourné leur court-métrage de fiction en décembre, les élèves ont travaillé sur le montage et dérushage de leur film fin janvier. Pour cela, ils étaient accompagnés par un intervenant professionnel, Vincent Reignier.

IMG_1442
Vincent venait en aide aux élèves lorsque ils étaient en difficulté.

 

Le film raconte l’histoire d’un jeune homme qui est renvoyé de bureau en bureau alors qu’il cherche à effectuer une formalité administrative.

Encadrement pédagogique : Benoit Lenget.
Encadrement artistique : Vincent Reignier.
Photos : ©Lise Brancotte.

 

Imprimer  lycée pothier  academie-orleans-tours

JOURNEE PORTES OUVERTES

CENT SOLEILS FÊTE SES 15 ANS !

Samedi 3 décembre 2016 de 11h à 23h30 > 108 rue de Bourgogne à Orléans

Pour l’occasion, nous vous proposons de découvrir l’ensemble des activités de l’association autour du cinéma documentaire lors d’une journée portes ouvertes le 3 décembre 2016 au 108 rue de Bourgogne. Au programme : découverte de la vidéothèque de Cent Soleils, projections, expositions, films d’ateliers, rencontres avec des réalisateurs de l’association…

Un voyage dans 15 ans de réalisations, de projections, de rencontres !

Nous serons heureux d’y retrouver tous ceux et celles avec qui nous avons travaillé et qui ont participé à la vie de l’association.

La journée se terminera par la projection du dernier film produit par Cent Soleils, Portraits Carmen, qui donne la parole à six jeunes menuisiers et couturières qui ont participé en 2015 à la création de l’opéra Carmen, monté par la Fabrique Opéra Val-de-Loire.

Déroulement de la journée

Ouverture de 11h à 23h30 au 108 rue de Bourgogne

11h : présentation de la vidéothèque (salle C13 – 2e étage)
14h – 18h30 : ouverture de l’exposition des 15 ans de Cent Soleils (espace du Bol – 1er étage) et projection de films d’ateliers (salle C11 – 2e étage)
15h – 16h30 : atelier de désintoxication du langage audiovisuel (salle 109 – rez-de-chaussée)
16h30 – 18h30 : rencontre avec des réalisateurs de Cent Soleils et présentation de projets de films en cours de production (salle C13 – 2e étage)
18h30 – 20h30 : buvette, repas collectif et vente aux enchères (salle 109 – rez-de-chaussée)
20h30 : projection du film Portraits Carmen, en présence des réalisateurs et des jeunes ayant participé au film, sous réserve de leur disponibilité (salle C11 – 2e étage).

ENTREE LIBRE

Contact : 02 38 53 57 47 // infos@centsoleils.org

Dessin : © Céline Youdom

Sortie du DVD « Portraits Carmen »

Cent Soleils et La Fabrique Opéra Val-de-Loire ont le plaisir de vous annoncer la sortie de Portraits Carmen en DVD et Vidéo en Poche le 18 octobre prochain.

Portrait d’une jeunesse à l’orée du monde de l’entreprise, le film donne la parole à six jeunes menuisiers et couturières qui ont participé en 2015 à la création de l’opéra Carmen, produit par La Fabrique Opéra Val-de-Loire.

Un film réalisé par Vianney Lambert et Vincent Reignier, tous deux membres de Cent Soleils, et produit par notre association avec Bip-TV, et le soutien de Ciclic, du CNC, du ministère du Travail et de la Mairie d’Orléans !

EN DVD :

Le DVD de Portraits Carmen sera en vente à Orléans dans les lieux suivants : les Temps Modernes, La Librairie Nouvelle d’Orléans, Chantelivre, la FNAC, l’Espace Culturel Leclerc Olivet, et les Becs à vin !

Le film sera également en vente sur la Boutique en ligne de La Fabrique Opéra Val-de-Loire. Il est disponible au catalogue d’Arcadès.

Prix TTC : 15 euros
Tarif spécial adhérents : 10 euros !

Pour commander le DVD : télécharger le Bon de commande
ou envoyer un mail à centsoleils.diffusion@yahoo.fr

EN VIDEO EN POCHE :

Vidéo en Poche, c’est un dispositif de vente d’un film sous forme de fichier numérique, dans votre cinéma. Le cinéma Les Carmes font partie du réseau Vidéo en Poche.

Vous allez au cinéma muni d’une clé USB ou d’une carte mémoire et pour la modique somme de 5 euros, vous repartez avec Portraits Carmen dans un format qui présente la même qualité qu’un DVD.
http://www.videoenpoche.info/

DVD « PORTRAITS CARMEN » DISPONIBLES !

Portrait d’une jeunesse à l’orée du monde de l’entreprise, le film donne la parole à six jeunes menuisiers et couturières qui ont participé en 2015 à la création de l’opéra Carmen, produit par La Fabrique Opéra Val-de-Loire.

Un film réalisé par Vianney Lambert et Vincent Reignier, tous deux membres de Cent Soleils, et produit par notre association avec Bip-TV, et le soutien de Ciclic, du CNC, du ministère du Travail et de la Mairie d’Orléans !

EN DVD :

Le DVD de Portraits Carmen est en vente à Orléans aux Becs à vin !

Le film est également en vente sur la Boutique en ligne de La Fabrique Opéra Val-de-Loire.

Prix TTC : 15 euros
Tarif spécial adhérents : 10 euros !

Pour commander le DVD : télécharger le bon-de-commande !
ou envoyer un mail à centsoleils.diffusion@yahoo.fr
Le DVD est disponible sur le catalogue Écrans du Social !

EN VIDEO EN POCHE :

Vidéo en Poche, c’est un dispositif de vente d’un film sous forme de fichier numérique, dans votre cinéma. Le cinéma Les Carmes font partie du réseau Vidéo en Poche.

Vous allez au cinéma muni d’une clé USB ou d’une carte mémoire et pour la modique somme de 5 euros, vous repartez avec Portraits Carmen dans un format qui présente la même qualité qu’un DVD.
http://www.videoenpoche.info/

NOCTURNE

ÉDITO

Notre programmation 2016-2017 s’ouvre avec NOCTURNE,
un cycle de films consacré à la nuit, ceux qui l’animent, la parcourent ou la hantent. Filmer la nuit, c’est révéler en clair-obscur des personnages qui se métamorphosent pour devenir de véritables figures de cinéma.

La nuit, c’est le temps des enfants qui rêvent et qui grandissent (Dix minutes de vie, La Première nuit; le temps des adultes noctambules qui portent un regard sur eux-mêmes, ou sur l’humanité (Les Mains négatives, À part ça… La nuit je m’ennuie).

Pour d’autres, la nuit est une insomnie subie. Au travers de leurs espoirs et de leurs désillusions, les travailleurs de nuit incarnent un certain reflet de la société (Suspendu à la nuit et Nuit de poussière).

Celui qui ne voit pas vit dans une nuit infinie. Dans In the Dark, et Herman Slobbe, un vieillard russe et un adolescent – tous deux  aveugles – se confrontent chacun à leur manière au monde qui les entoure.

La Nuit et l’enfant viendra clore ce cycle de projections. Ce film hybride, entre fiction et documentaire, raconte l’errance nocturne d’un homme et d’un enfant sur le sol désertique de l’Algérie plongée dans une nuit métaphorique : celle du chaos de l’après-guerre civile.

Le temps de quatre soirées, neuf films et une exposition photo, organisée par le collectif XpoZ, nous avons le plaisir de vous inviter à découvrir ces portraits d’individus dont la nuit façonne l’existence.

► PROGRAMME | ► INFOS PRATIQUES

Ciné – Concert le jeudi 16 juin au 108

Jeudi 16 juin 2016 // 19h / Le 108

Présenté par Cent Soleils et  DEFI

Venez célébrer l’arrivée de l’été en images et en musique !

 Première partie ◆

ORIJAZZ / jazz fusion
VICTOR JORGE / chanson « antitordante »

//

 Deuxième partie

INTRUDERS / cine live performance,
coproduit par Bandits Mages et Ciclic

A-li-ce (video, vjing) et Swub (création sonore) viendront présenter INTRUDERS, une performance audiovisuelle unique, créée à partir de milliers de films amateurs provenants du fonds d’archives de Ciclic.

Ces portraits, ces scènes de vie anonymes, tournées à partir des années 1920 résonnent dans nos vies d’aujourd’hui, comme une conversation dansée avec nos propres fantômes, une proposition de voyage à travers notre propre mé
moire, au plus proche de notre intimité.

//Entrée Gratuite / Buvette et restauration sur place

◆ Merci à nos partenaires ◆

Région Centre-Val de Loire / DRAC Centre-Val de Loire / Mairie d’Orléans / ABCD / CICLIC / Culture O Centre / DEFI / Labomedia / Ville de Saran

MONTS & MERVEILLES

Mardi 10 mai 2015 // 20h / Le 108

En présence du réalisateur.

Si vous souhaitez ouvrir la porte de la 4e dimension au plan médian, voir des fées, des gnomes, des vaisseaux, mais aussi apprendre l’ubiquité et la bilocation, ce film est fait pour vous !
Produit par Sans Canal Fixe (Tours) et Bandits Mages (Bourges).
Présenté lors du Mois du film documentaire 2015 et à l’OFF – Olonne Film Festival, Olonne-sur-mer, 2015.

 

MONTS & MERVEILLES
2014, 45 min.
France

21 décembre 2012, date de la fin du calendrier maya et pour certains de la fin du monde. Cédric Michel et 300 journalistes accrédités venus du monde entier suivent l’événement dans le petit village pyrénéen de Bugarach. Une rumeur propagée par internet veut en effet que le pic de Bugarach, point culminant des Corbières, échappe seul au cataclysme et qu’une soucoupe volante vienne y chercher 144 000 élus pour les sauver.

Malgré tout,quelques personnages s’y retrouvent : un préfet sur le qui-vive, des forces de police, des habitants exaspérés, d’autres regroupés en association pour vendre des gadgets, des illuminés en tous genres, des curieux qui ne sont pas dupes, des farceurs déguisés en martiens, des musiciens de rue et même des manifestants qui profitent de l’occasion pour réclamer des terres pour leurs moutons.

Sous le regard attentif et amusé de Cédric Michel, se recrée l’ambiance très spéciale du village de Bugarach, 200 habitants, la veille du jour fatidique et le jour même. Son documentaire est la chronique d’un non événement annoncé, et surtout la galerie de portraits hétéroclite et savoureuse de tous ceux à qui l’on avait promis monts et merveilles.

Cédric Michel

L’espace public constitue le terrain d’expérimentation privilégié de Cédric Michel.Tous ses films s’efforcent de rechercher dans ce « lieu commun » les dernières poches de résistance poétique, empruntant au besoin les chemins de l’absurde et du merveilleux.

Filmographie sélective

LA PROMESSE DE L’OUBLI
Documentaire sonore en collaboration avec le photographe Alain Bujak (en cours de réalisation)

LES TERRES NOIRES
Long-métrage documentaire (en cours de réalisation)
Production : L’image d’après / Sans Canal Fixe
Lauréat de la bourse “Brouillon d’un rêve” de la SCAM
Soutenu par le fond d’aide à l’innovation audiovisuelle du CNC

MONTS ET MERVEILLES
Court-métrage documentaire (2014)
Production : Sans Canal Fixe / Bandits Mages
Sélection Mois du film documentaire 2015,
OFF – Olonne Film Festival 2015 (Olonne-sur-Mer)

★ Entrée : Participation libre au 108 rue de Bourgogne à Orléans.
Buvette sur place.

Merci au 108.

Merci à nos partenaires : DRAC Centre, Région Centre-Val de Loire et la Ville d’Orléans.

Samir dans la poussière

Mardi 26 avril 2016 // 20h au 108

En présence du réalisateur

Pour clore le mois d’avril, on vous propose de découvrir le dernier film documentaire de Mohamed Ouzine – membre fondateur de Cent Soleils – produit par la société tourangelle L’image d’après.

Le film a  reçu le Prix du jury du Moyen métrage le plus innovant du festival Visions du Réel 2016 !

SAMIR DANS LA POUSSIERE
2015, 59 min.
France, Algérie, Qatar

Dans une région montagneuse et aride, Samir vit de la contrebande de pétrole. Il transporte la marchandise à dos de mulet de son village algérien à la frontière marocaine. Filmé par son oncle, Samir dévoile peu à peu ses aspirations, son désir d’une vie différente.
Dans le portrait de Samir, se reflète en négatif celui du réalisateur Mohamed Ouzine : à la fascination de la caméra pour les paysages répond l’incompréhension de Samir, qui n’y voit que sable et rochers.

Mohamed Ouzine est arrivé au cinéma par la photographie. Il a consacré ses premiers films à des « sujets » sociologiques : le quotidien carcéral et la relation entre trois femmes incarcérées en maison d’arrêt et leurs enfants dans « UNE HEURE SEULEMENT » (coréalisé avec Vianney Lambert) puis il filme une communauté évangélique tsigane qui part sur les routes de France en quête de Dieu, et de terrains d’accueil dans « CARAVANE » (2003 Alter ego Production). C’est ensuite le questionnement sur ses origines qui le rattrape et qu’il interroge notamment dans l’écriture d’un scénario de fiction, « LA GUERRE DE TARIK », avant de réaliser « SAMIR DANS LA POUSSIÈRE ».

« J’ai toujours aimé les contrebandiers parce qu’ils se jouent des frontières. Mais j’ai vite compris que celui qui se reposait dans l’obscurité de cette chambre au milieu de la nuit, après une longue journée de travail, ne saurait que faire des états d’âme, même bienveillants, qu’il m’inspire à moi, son oncle, un « migré » venu filmer cette terre que lui et sa monture détestent par dessus tout. » Mohamed Ouzine

Entrée : Participation libre au 108 rue de Bourgogne à Orléans.
Buvette sur place.

Merci au 108.

Merci à nos partenaires : DRAC Centre, Région Centre-Val de Loire et la Ville d’Orléans.

SUR LES ONDES : entretien avec Vianney Lambert et Vincent Reignier (PORTRAITS CARMEN)

Romaric Jouan et ses chroniqueurs cinéphiles de GRAFFITI CINÉMA (RCF 45) recevaient les réalisateurs Vianney Lambert et Vincent Reignier pour parler du film Portraits Carmen, avant la projection en avant-première au cinéma Les Carmes.

émission du 12/04/2016

D'AUTRES IMAGES DE CINEMA