Attention fragile

Attention fragile, un film documentaire de Vincent Reignier

Année : 2012. Durée : 59 minutes

Synopsis :

En 2008, j’ai filmé des ouvriers de la verrerie Duralex au Tribunal de Commerce d’Orléans. Alors que la liquidation semblait acquise, le Tribunal a accordé un dernier sursis.

Quatre ans plus tard, l’usine a retrouvé un équilibre et les verriers s’interrogent toujours sur leur devenir.

Intention :
Attention fragile est ma première réalisation.
Il y a quelques années, je me suis rendu compte que j’habitais à proximité de l’usine historique qui fabrique la vaisselle Duralex. A cette époque, elle traversait de graves difficultés. Je ne connaissais rien du monde ouvrier. Au moment où l’activité de l’usine a repris, j’ai eu envie d’entendre la parole de ces verriers.
Pendant plusieurs mois, j’ai filmé cinq travailleurs dans cette vieille usine. J’ai filmé leurs gestes au travail et leur parole. J’ai voulu raconter une usine qui fonctionne jour et nuit, dont l’apparente sérénité contraste avec le ressenti des ouvriers, marqués par le passé et la lente disparition du lien social.

Co-Production : Cent Soleils, BIP TV et TV Tours.

Soutiens : CNC, CICLIC et le 108.


	

Réaliser un film (10-15 ans)

L’atelier s’est déroulé du 6 au 10 juillet 2015 avec la réalisation de plusieurs courts métrages réalisés en 1 semaine.

Après quelques exercices de réalisation,  10 jeunes filles et garçons âgés de 9 à 12 ans ont réalisé ce film court intitulé Les merveilleux clichés du Titanic.

LES MERVEILLEUX CLICHES DU TITANIC from cent soleils on Vimeo.

Si vous souhaitez être informé de nos prochaines sessions d’atelier, envoyez-nous votre adresse mail et l’âge de votre enfant à :

infos(a)centsoleils.org


 

Déroulé de l’atelier cinéma pour les 10-15 ans.

 Du 6 au 10 juillet 2015

du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Planning de chaque journée :

9h-10h : accueil animé

10h-12h : atelier cinéma

12h-14h : pause déjeuner avec la possibilité de rester sur place (prévoir un pique-nique)

14h-17h : atelier cinéma

 

Tarif : 80 euros (adhésion comprise)

Nombre de participants : 10

Age : de 10 à 15 ans

Lieu : 108 rue de Bourgogne 45000 Orléans (salle D13)

 INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS :

02 38 53 57 47 // infos@centsoleils.org

L’atelier aura lieu si le nombre de participants est atteint. Merci de votre compréhension.

La Dame de Biarritz

Projet de film documentaire en cours de production, réalisé par Paul Rapinat.

MERCI  à tous ceux qui ont  contribué au financement participatif sur le site ULULE !

Grâce à votre soutien, des scènes importantes de ce film documentaire ont pu être tournées au cours de l’été 2015 à Biarritz, Anglet  au pays basque et à Forli en Italie. C’était la première fois que notre association faisait appel au financement participatif et nous nous réjouissons du résultat.

Nous vous informerons sur la date de sortie du film prévue fin 2016.

LA DAME DE BIARRITZ est un film-enquête de Paul Rapinat sur l’identité du modèle du tableau de Giovanni Boldini, La Dame de Biarritz.

Les pages de présentation du film resteront consultables sur le lien ULULE .

Page FACEBOOK du film.

Site Internet de l’exposition des œuvres de Boldini à Forli.

Synopsis du film :

Un célèbre tableau du portraitiste italien de la Belle Epoque, Giovanni Boldini, intitulé La Dame de Biarritz, représente une jeune femme brune, « demi-mondaine » à l’orée du XXème siècle. Cette femme s’appelait Charlotte Bartley et était mon aïeule. Ma mère m’a toujours raconté que Charlotte « était » la Dame de Biarritz. Or l’identité du modèle a longtemps été usurpée. En menant mon enquête pour rétablir la vérité, j’interroge l’image de cette femme mystérieuse, et la transmission d’un récit familial.
Paul Rapinat

 

Aline

Le Festival National du Film d’Animation à Bruz en décembre 2014 a sélectionné le film d’atelier ALINE  réalisé à la maison d’arrêt d’Orléans encadré par Mohamed Ouzine.

photo-selection

ALINE est un film d’animation de 4min.39 réalisé en 2013  par les femmes détenues de la maison d’arrêt d’Orléans :

Aline, Béatrice, Carole, Céline, Claudia, Inès, Jacqueline, Lise, Micheline, Mina et Mirabela

SYNOPSIS : Aline se réveille. Un jour comme un autre commence dans sa cellule. Pas tout à fait comme un autre…

Support de prise de vue : NumériqueHD

Support de projection : DVD et fichier numérique

Format de projection : 16:9

Son : Stéréo

Procédé : Couleur

Technique d’animation: Volume Stop Motion


Atelier cinéma soutenu par le SPIP et la DRAC Centre.

 

 

LE SON DES BOBINES

Film réalisé par Shoï Extrasystole avec la maison du Tertre, l’EHPAD Korian les Temps Bleus et l’école primaire Robert Doisneau de Margon.
En partenariat avec les villes de Margon et Nogent-le-Rotrou.
En collaboration avec le pôle patrimoine de Ciclic.

Création sonore et visuelle de Shoï Extrasystole qui a travaillé à mettre en relation les images d’archives amateurs des villes de Margon et Nogent-le-Rotrou avec des témoignages sonores des habitants actuels de ces communes du Perche

Atelier de désintoxication du langage audiovisuel

Ouvert à tous.

L’atelier aura lieu tous les 1ers jeudis du mois à 18h30.
jeudi 3 mars
jeudi 7 avril
jeudi 12 mai
jeudi 2 juin

Inscription conseillée au 02 38 53 57 47

Cette proposition d’atelier est née d’un constat : même les esprits les plus critiques semblent plus crédules devant les images que devant d’autres médias. Leur nature même, qui touche au rapport du réel et du vrai, contient une ambiguïté qui favorise les manipulations. Du cinéma perçu comme un outil de propagande, au début du 20è siècle, à la vocation de la télévision « à vendre un temps de cerveau disponible à Coca-Cola ».

Nous ne sommes pas forcément outillés pour identifier et décrypter ce qui relève du langage propre de l’audiovisuel. Nous proposons de forger ces outils nous-mêmes, en partant de situations concrètes « inconfortables » (je ne sais pas comment je dois comprendre tel ou tel message…), et en confrontant différents extraits de films et d’émissions de télévision.

L’atelier sera animé par un membre Cent Soleils. Ouvert à tous sur adhésion à Cent Soleils.

Télécharger le formulaire d’adhésion

Lieu : 108 rue de Bourgogne, Orléans (salle 109 au rez-de-chaussée sauf le 12 mai : salle C11 au 2e étage)
Renseignement au 02 38 53 57 47.

Dernier communiqué

COMMUNIQUE DU CUIP 45

14 Avril 2015

Trois avenants ont été signés le 25 mars 2015 pour modifier la convention d’assurance chômage.
Grâce au troisième avenant, celui qui concerne les artistes et techniciens du spectacle, les droits rechargeables ne concerneront plus les annexes 8 et 10. C’est une victoire du milieu (grâce à la mobilisation et aux dernières occupations à Paris) mais une défaite pour les chômeurs du régime général….
Ont donc été modifiées les règles concernant l’activité réduite et les droits rechargeables. Pour rappel, bon nombre de chômeurs/euses (intermittent-e-s inclus) se trouvaient bloqués avec des petits droits sans pouvoir ouvrir de nouveaux droits  plus favorables tant que ces droits de misère n’étaient pas épuisés. Pour « corriger » cette catastrophe,  Il a été décidé le 25 mars 2015 d’un droit d’option :
Si un-e intermittent-e a des droits ouverts au régime général, qu’il a fait minimum 507 heures aux annexes 8 et 10, il pourra demander l’arrêt des droits au régime général en cours pour ouvrir des droits immédiatement dans les annexes.
Il est à noter que ce paragraphe ne concerne que les intermittents et qu’il n’a hélas pas été obtenu pour les chômeurs/euses du régime général.
Mais le plus gros du problème dans le monde culturel est aujourd’hui la baisse des dotations des pouvoirs publics envers la culture et donc les festivals… Plus d’une centaine de festivals en France ont été supprimés ou annulés cette année à cause des coupes budgétaires… Inévitablement c’est une catastrophe, à la fois pour les professionnels du spectacle mais également pour le public qui voit la culture disparaître à petit feu…

https://cuip45.wordpress.com/2015/04/14/communique-du-cuip-45-du-14-avril-2015/


 

Savez-vous que l’accord du 22 mars de l’unédic inflige une double peine pour le salarié victime d’un licenciement injustifié ?

L’Accord du 22 mars 2014 porte des régressions pour les droits des
salariés privés d’emploi. Hors licenciement pour motif économique, cet accord prévoit un différé d’indemnisation chômage pouvant aller jusqu’à 6 mois, infligeant cette carence en contrepartie des indemnités de licenciement. (Ceci aura pour effet de dissuader les salariés d’attaquer leur employeur devant les Prud’hommes.)

Il n’est pas trop tard
Si nous ne faisons rien, il sera appliqué au 1er juillet.
Unissons-nous, mobilisons-nous pour dire NON À L’AGRÉMENT !!
CE QUE NOUS DÉFENDONS, NOUS LE DÉFENDONS POUR TOUS !!

– Tu es intérimaire ? ou ton cousin ? ou ta tante ?
Sais-tu que les 2 millions de salariés intérimaires seront lourdement
touchés, avec plus de 300 millions d’euros d’économies réalisées sur
leur dos ? Ils perdront  jusqu’à 300 € par mois. Flexibles, mobiles et
volés ! Voilà le résultat pour eux de l’accord du 22 mars.

Il n’est pas trop tard
Si nous ne faisons rien, il sera appliqué au 1er juillet.
Unissons-nous, mobilisons-nous pour dire NON À L’AGRÉMENT !!
CE QUE NOUS DÉFENDONS, NOUS LE DÉFENDONS POUR TOUS !!

– Ton père ou ton oncle doit prochainement partir en préretraite ?
Est-il au courant que les seniors préretraités perdront 1 année de
préretraite à taux plein : ils ne pourront bénéficier du maintien de
leurs allocations à taux plein que jusqu’à 61 ans au lieu de 62 ans ?

Il n’est pas trop tard
Si nous ne faisons rien, il sera appliqué au 1er juillet.
Unissons-nous, mobilisons-nous pour dire NON À L’AGRÉMENT !!
CE QUE NOUS DÉFENDONS, NOUS LE DÉFENDONS POUR TOUS !!

– ta femme est au chômage ? ou bien peut-être toi-même ? ou ton meilleur ami ?
Est-ce que tu sais que l’accord du 22 mars réduira encore les droits
des futurs chômeurs et ceux des précaires actuellement indemnisés que leur employeur soit public ou privé, quel que soit  leur contrat de
travail ?
Aujourd’hui, 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemniser, et ce chiffre
pourrait encore augmenter…

Et cela sous prétexte de faire des économies au nom du « Pacte de
responsabilité » comme l’a rappelé le Premier Ministre.
Il n’est pas trop tard

Si nous ne faisons rien, il sera appliqué au 1er juillet.
Unissons-nous, mobilisons-nous pour dire NON À L’AGRÉMENT !!
CE QUE NOUS DÉFENDONS, NOUS LE DÉFENDONS POUR TOUS !!

 

Pour tout renseignement au niveau national : http://www.cip-idf.org/

 

 

SI YO MUERO LEJOS DE TI LE DVD !

(Si je meurs loin de toi)

Un film documentaire de Aldo Roberto Lopez Simon (37’ – 2007) DV PAL – couleur

Soutien : DRAC Centre

Trois femmes chiliennes racontent leur exil et leur intégration.

Prix du DVD : TTC 15€
Adhérents Cent Soleils 10€

bon-de-commande

Pour organiser une projection du film : centsoleils.prod(a)yahoo.fr 02 38 53 57 47

SI YO MUERO LEJOS DE TI

Si je meurs loin de toi

2007 | 37 minutes | Documentaire

Réalisateur : Aldo Roberto LOPEZ SIMON
Production : Cent Soleils

Soutien : DRAC Centre

Film produit en résidence de réalisation à Cent Soleils durant l’année 2006 .

 

DIFFUSION :

  • Migrant Scène, festival culturel sur les migrations du 15 au 30 novembre 2008. Projection le 20 novembre 2008 à Châlette-sur-Loing
  • Cinéma Les Carmes (Orléans) Migrant scène et rencontre le 5 avril 2007
  • Images du Pôle (Orléans) projection le 30 mars 2007

LE CINÉMA LÀ OÙ ON NE L’ATTEND PAS

DIMANCHE 15 DÉCEMBRE
15h30 • Les Turbulences
Frac Centre-Val de Loire

En 2019 Cent Soleils répond à l’invitation de la Biennale d’architecture d’Orléans en proposant une projection jeune public, quatre films d’animation sur la thématique « Solitude et migration » dans le hall des Turbulences.

BON VOYAGE
Fabio Friedli
Suisse | 2011 | 6 minutes | 35 mm| animation

Des douzaines d’émigrants grimpent sur un camion surchargé. Leur but : investir la forteresse Europe. Lorsqu’ils y parviennent enfin, après un voyage harassant, ils doivent affronter la brutalité d’une autre réalité : le traitement que l’Europe réserve aux réfugiés.
(source : Swiss films)

LA GRANDE MIGRATION
Youri Tcherenkov
France | 2014 | 8 minutes | HD | dessin sur papier

Les tribulations d’oiseaux à l’espèce indéfinissable lorsque arrive le temps de partir pour les pays chauds. Aventures et états d’âme d’un héros particulier à la fois tragique et comique.
(source : Folimage)

SOUS TES DOIGTS
Marie-Christine Courtès
France | 2014 | 13 minutes | HD | animation 2D digitale, rotoscopie

À l’occasion du décès de sa grand-mère, une jeune eurasienne revit, entre danse et rituels, l’histoire singulière des femmes de sa famille, de l’Indochine coloniale à l’isolement d’un camp de transit. Le jour de la crémation de sa grand-mère, Émilie, une jeune métisse asiatique, se plonge dans les souvenirs de la vieille femme. Elle découvre l’Indochine de Hoà, sa rencontre amoureuse avec Jacques (un colon français), la naissance de Linh (sa mère) et le départ tragique vers la France en 1956. Elle revit en compagnie de Linh l’arrivée au camp d’hébergement de Sainte-Livrade, l’exploitation des femmes indochinoises par les maraîchers du Lot-et-Garonne. Entre souvenirs, danse, colère et rituels traditionnels, Émilie apprend à accepter cet héritage…
(source : Vivement lundi !)

UNE GIRAFE SOUS LA PLUIE
Pascale Hecquet
Belgique, France | 2007| 12 minutes | HD | animation

À Djambali, toute l’eau est monopolisée pour alimenter la luxueuse piscine de Sir Lion. Une girafe téméraire décide que cette situation a assez duré. Son geste aura de bien lourdes conséquences : la voilà expulsée de son pays… et pas facile quand on est girafe, de débarquer à Mirzapolis, ville du Nord exclusivement habitée par des chiens…
(source : ambiancesproductions)

L’esprit des lieux

MARDI 3 DÉCEMBRE
20h • le 108
Séance précédée d’un documentaire sonore

L’ESPRIT DES LIEUX
Stéphane Manchematin et Serge Steyer
France | 2018 | 90 minutes | HD | couleur

Héritier d’une pratique paternelle, Marc consacre l’essentiel de son temps à sa passion : « Je vis au pays des sons. » Cette quête existentielle l’a conduit à s’enraciner à la lisière d’un massif forestier, dans les Vosges, et à y fonder famille. À la tombée du jour, il camoufle ses micros dans un sous-bois, déclenche la prise de son, puis s’éloigne jusqu’à se fondre dans la nature. Toute la nuit, le dispositif capte des ambiances sonores : souffles, cris, chants, grattements… De retour en studio, dans le sous-sol de sa maison, Marc écoute les enregistrements afin d’en extraire les pépites. Curieuse et intriguée par ses activités nocturnes, sa fille Lucie manifeste l’envie de l’accompagner. Elle est souvent la première auditrice des tableaux sonores que crée son papa. Son travail commence à faire parler de lui, dans les écoles, les milieux artistiques, la scène musicale… Bientôt, un compositeur, Christian Zanési, lui propose de collaborer à la création d’une pièce de musique électroacoustique.
(source : filmdocumentaire.fr)

« La dramaturgie du film que nous voulions réaliser ne devait pas passer par la parole. Nous voulions nous libérer de sa tyrannie ; faire un film, aussi, au sein duquel le son n’était plus inféodé aux images, devenait libre de s’en détacher.
On avait envie qu’en sortant de la salle, le spectateur soit un peu plus sensible au monde sonore qui l’entoure et qu’il se dise que son émotion face à un paysage provient peut-être, en partie, de ce qu’il y entend. Nous voulions vraiment, Serge et moi, que le spectateur ait envie de fermer les yeux. »
Entretien réalisé par Mathilde Grasset et Théo Guidarelli, Cinéma du réel

Le coureur de fond

MARDI 26 NOVEMBRE
20h • le 108

Soirée en présence du réalisateur, suivie d’un concert de Matthieu Malon
Ce film est également présenté dans le cadre du Mois du film documentaire.

LE COUREUR DE FOND
Vianney Lambert
France | 2018 | 30 minutes | video full HD | couleur

« Que pensez-vous de cela Monsieur Malon ? Quelqu’un a dit un jour : Pour aller nulle part, que de sentiers parcourus. Je vous donne un point de départ et je vous laisse décider de la destination… »
« J’ai rencontré Matthieu Malon il y a environ vingt ans. Il était guitariste dans un groupe de pop qui s’appelait Yol et je jouais également de la guitare dans une autre formation, les Vision, qu’il faut prononcer (évidemment !) à l’anglaise… Ces deux groupes de la scène locale orléanaise étaient comme deux frères ennemis : la pop contre le rock bruyant, la légèreté contre la brutalité… Par la suite, je me suis investi dans la réalisation de films documentaires et Matthieu a poursuivi sa carrière musicale en parallèle de son travail… En 1998, il écrit une chanson, dont le refrain répète sans cesse  » On n’a pas le choix on baisse les bras « , qui reflète l’esprit de son travail et de sa sensibilité… Vingt ans après notre rencontre, j’ai eu envie de faire le portrait de cet obstiné de la musique dont les albums demeurent confidentiels mais qui, envers et contre tout, n’a pas baissé les bras. »
Vianney Lambert

Rentrée en fête

Cent Soleils sera présente place du Martroi à Orléans le dimanche 8 septembre de 11h00 à 19h00 pour vous présenter toutes ses activités et sa programmation du deuxième semestre. Venez nombreux !

D'AUTRES IMAGES DE CINEMA