Un jour en France

# UN JOUR EN FRANCE

Année : 2007

Durée : 84 minutes (série de 9 films courts)

Réalisateurs : Maud MARTIN, Cédric MICHEL, Anne MOLTRECHT, Brice KARTMANN, Ludovic VIEUILLE, Simon LECLÈRE, Charlie ROJO, Mohamed OUZINE, Vianney LAMBERT

Co-Production : Cent Soleils & Sans Canal Fixe

Soutien : CICLIC


Le projet « Un jour en France » est né d’une envie commune entre les associations Cent Soleils et Sans Canal Fixe de produire une série de films courts selon des contraintes précises. Chaque réalisateur a réalisé un film d’une durée maximale de 10 minutes en portant un regard sur la France d’aujourd’hui. Différents sujets ont été traités avec la rencontre d’un sans-papier, d’un politicien, de travailleurs sociaux…

Minimum Vital de Simon Leclère (10’)
Tous les trois mois, chaque bénéficiaire du RMI est invité à s’entretenir avec un assistant social afin d’évaluer le degré de réussite de son contrat d’insertion et, au besoin, de définir de nouveaux objectifs. Le renouvellement de ce contrat dépend notamment de la preuve apportée par le bénéficiaire des efforts consentis pour sortir du dispositif. Dans les faits, les radiations sont rares, et ces entretiens relèvent davantage de la formalité réglementaire. Mais ils sont l’occasion d’échanges à cœur ouvert et, observés dans leur diversité, ils révèlent la multiplicité des formes et la singularité des incarnations de ce que l’on a coutume de désigner aujourd’hui sous les termes génériques de « précarité » et d' »exclusion ».

Mean Center de Brice Kartmann (10’45)
Un jour en France est une chanson du groupe de rock Noir Désir.
Le texte pose des questions politiques, culturelles, économique sur la France.
J’ai un ami qui est « rock » dans son attitude, ses point de vue, sa vie.

Rêveries matinales de Charlie Rojo (12’)
A travers le récit et les réflexions du narrateur, qui oscillent entre présent et passé, se dessine alors en toile de fond un portrait du « cher pays de notre enfance » …

Politique off de Ludovic Vieuille (10’)
Nous avons tous assisté à des débats télévisés entre personnalité politiques dont s’abreuvent les médias en périodes électorales. Chacun joue le rôle du « pour » ou du « contre ». Mais dès que les caméras s’éteignent, la relation réelle entre les deux politiques est souvent tout autre.

Le périmètre de Cédric Michel (7’15)
En 2007, la France est divisée en périmètres. Ces périmètres sont en passe d’être intégralement sécurisés. Cependant, dans une petite commune de la banlieue de Tours, le maire fait appel à un cameraman, mi-homme, mi-machine pour infiltrer les dernières poches de non-droit.

La majorité de Maud Martin (10’40)
Nous avons rendez-vous le 31 décembre dans l’après-midi. Je lui ai demandé d’apporter des documents représentatifs de ce qu’il vit. De mon côté, je viendrais avec ma caméra et un gâteau d’anniversaire.

Jolie mad’moiselle de Anne Moltrecht (3’17)
Depuis plusieurs mois, je vois une femme qui mendie toujours au même endroit, elle y est le matin et y reste jusqu’au soir. Une avenue importante sépare l’endroit d’où elle se trouve et d’où je la regarde. Nous sommes en pleine campagne électorale, période propice aux discours sur la précarité et l’insécurité.
Le film, constitué d’une alternance de champs contre champs, décrit cette femme sans jamais la montrer. Une voix-off, raconte l’histoire de ce vis-à-vis anonyme et silencieux, et parle de la proximité quotidienne de ce voisinage commun et troublant.

Lieux communs de Mohamed Ouzine (9’)
Un après-midi filmé entre une fillette et sa grand-mère, prétexte pour évoquer leurs origines, et autres lieux communs.

Le meilleur âge de Vianney Lambert (9’30)
Récit d’un voyage, récit d’un exil.