NOCTURNE

ÉDITO

Notre programmation 2016-2017 s’ouvre avec NOCTURNE,
un cycle de films consacré à la nuit, ceux qui l’animent, la parcourent ou la hantent. Filmer la nuit, c’est révéler en clair-obscur des personnages qui se métamorphosent pour devenir de véritables figures de cinéma.

La nuit, c’est le temps des enfants qui rêvent et qui grandissent (Dix minutes de vie, La Première nuit; le temps des adultes noctambules qui portent un regard sur eux-mêmes, ou sur l’humanité (Les Mains négatives, À part ça… La nuit je m’ennuie).

Pour d’autres, la nuit est une insomnie subie. Au travers de leurs espoirs et de leurs désillusions, les travailleurs de nuit incarnent un certain reflet de la société (Suspendu à la nuit et Nuit de poussière).

Celui qui ne voit pas vit dans une nuit infinie. Dans In the Dark, et Herman Slobbe, un vieillard russe et un adolescent – tous deux  aveugles – se confrontent chacun à leur manière au monde qui les entoure.

La Nuit et l’enfant viendra clore ce cycle de projections. Ce film hybride, entre fiction et documentaire, raconte l’errance nocturne d’un homme et d’un enfant sur le sol désertique de l’Algérie plongée dans une nuit métaphorique : celle du chaos de l’après-guerre civile.

Le temps de quatre soirées, neuf films et une exposition photo, organisée par le collectif XpoZ, nous avons le plaisir de vous inviter à découvrir ces portraits d’individus dont la nuit façonne l’existence.

► PROGRAMME | ► INFOS PRATIQUES