José-Maria Berzosa

vendredi 15 janvier 2010 – 20h30

En présence du réalisateur

Franco et Bunuel, chacun à sa manière, ont influé sur l’oeuvre de Berzosa. Franco en l’obligeant à quitter précipitamment l’Espagne pour se réfugier à Paris où il s’inscrit à l’Idhec, exacerbant son penchant à malmener les institutions et les puissants. Bunuel est, quant à lui, la référence toute naturelle pour un jeune espagnol baroque, séduit par le surréa¬lisme et qui veut faire du cinéma.
Né en 1928.

LE MUSEE DE LA POLICE de José-Maria Berzosa (1967, 20 min.)
Une visite du musée de la police en compagnie de Michel Simon.

PINOCHET ET SES TROIS GENERAUX de José-Maria Berzosa (2004, 101 min.)
Rassurés par la platitude apparente des questions posées, Pinochet et ses trois généraux parlent tranquillement de leurs goûts artistiques, de leur vie de famille. Il en ressort un portrait ironique et sans concession des dirigeants : leur goût de l’ordre, de l’efficacité, une sorte de « fascisme ordinaire ». En contrepoint les familles des victimes et des disparus témoignent d’une autre réalité.