Archives par mot-clé : cent soleils

Grand prix de la compétition nationale du FID pour Seuls les pirates

Le jury présidé par Nahuel PEREZ BISCAYART et composé de Emmelene LANDON, Elsa MINISINI, Sigrid BOUAZIZ et Pierre CRETON a attribué le GRAND PRIX de la COMPÉTITION FRANÇAISE à SEULS LES PIRATES !

« Ambitieux, sincère. Une attention portée à des personnes marginales. Qui va prendre la place de qui ? L’imagination au pouvoir, récits multiples, solidarité, ancrage dans le contemporain. Point de vue politique clair« , a déclaré Pierre Creton avant la remise du prix.

Merveilleuse récompense pour cette incroyable aventure de cinéma… qui n’aurait pas été possible sans le soutien indéfectible de tant et tant de personnes.

Chapeau bas pour Gaël Lépingle et longue vie aux Pirates !

L’équipe de Cent Soleils

FID 2018 – Remise du Grand Prix de la Compétition française – 16 juillet 2018
FID 2018 – Remise du Grand Prix de la Compétition française – 16 juillet 2018


SEULS LES PIRATES/ GOLDILOCKS PLANETS
Gaël Lépingle
France / 2018 / 90′

 

SEULS LES PIRATES en compétition française au FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM de MARSEILLE

Nous sommes fiers et heureux de vous annoncer que Seuls les pirates de Gaël Lépingle a été sélectionné pour concourir en compétition française au Festival International de Cinéma de Marseille (FID), pour sa 29e édition. Le festival aura lieu du 10 au 16 juillet 2018. Deux projections publiques du film auront lieu le vendredi 13 juillet à 16h15 et le dimanche 15 juillet à 15h.
« Intempestif, audacieux, pertinent, insoumis, aussi surprenant que notre monde sait l’être, voilà le genre de cinéma que le FID se réjouit de défendre. »
Bravo à Gaël et toute l’équipe du film, merci encore à celles et ceux qui ont participé et soutenu le projet, et bonne chance à Seuls les pirates dans cette compétition nationale !
L’équipe de Cent Soleils
https://fidmarseille.org/ 2018 © Cent Soleils / Perspective Films

GOLDEN GLOVES + ENTRE TU & VOUS – 17/05/18

GLODEN GLOVES de Gilles Groulx

Canada|1961|27 minutes| 16mm|noir et blanc

Plus qu’un film sur la boxe, ce court métrage de Gilles Groulx est une peinture d’un milieu social. Un milieu où Noirs, Blancs, anglophones et francophones sont dans la même misère et où l’on voit dans la boxe un moyen de se sortir de sa condition sociale.

ENTRE TU ET VOUS de Gilles Groulx

Canada|1969|64 minutes| 16mm|noir et blanc

Ce long métrage de fiction est une chronique de la vie quotidienne, un portrait de la dépendance de l’individu à l’égard de la société de consommation, dans la mesure où elle réduit l’humain et le dégrade par ses structures mêmes, et qui doit, selon Gilles Groulx, être contestée et transformée. Tourné dans un contexte socio-économique datant de 1969, ce film ne nous offre point d’histoire avec épisodes et intrigue, mais une série de sept séquences retraçant la vie d’un couple et sa dissolution progressive dans un univers où la séduction joue sans cesse.

Né à Montréal en 1931, disparu à l’âge de 63 ans, Gilles Groulx laisse une œuvre esthétiquement forte et exigeante, politiquement engagée et subversive, mais toujours bien ancrée dans la réalité, c’est-à- dire proche des préoccupations et des aspirations des travailleurs, des gens ordinaires et du peuple. Au sein de l’Office National du Film canadien, ses films ont contribué à l’émergence du cinéma québécois.

En présence d’un intervenant (sous réserve).

20h au 108 Rue de Bourgogne – Orléans
Entrée Libre

LETTRE À LA PRISON – 15/02/18

de MARC  SCIALOM

JEUDI 15 FÉVRIER à 20h

Le 108

Soirée en présence du réalisateur

France|1969|70 minutes| 35 mm|noir & blanc

En 1970, un jeune Tunisien débarque pour la première fois de sa vie en France, où il est chargé par sa famille de porter secours à son frère aîné, accusé à tort d’un meurtre et emprisonné à Paris.

Il fait d’abord halte à Marseille. Là, il rencontre des Tunisiens étrangement différents de ceux qu’il croisait en Tunisie, des Français qui lui paraissent énigmatiques et une ambiance générale assez inquiétante à ses yeux pour le faire douter peu à peu de ce dont il était sûr, c’est-à-dire de l’innocence de son frère, de sa propre innocence, de sa propre intégrité mentale.

Réalisé en 1969, abandonné, oublié, puis retrouvé 40 ans plus tard, ce film est un témoin inégalé de l’histoire de l’immigration en France: un film de fiction ayant valeur de documentaire, réalisé par un émigré (exilé) entre Tunisie et France.

20h, au 108 rue de Bourgogne, Orléans

Entrée Libre

SUR LES ONDES : entretien avec Delphine Chuillot et Christa Fromet (SEULS LES PIRATES)


Delphine Chuillot
et Christa Fromet, actrices de Seuls les pirates, le film de Gaël Lépingle, étaient les invitées du capitaine Romaric Jouan et ses flibustiers de GRAFFITI CINÉMA (RCF 45).

émission du 14/11/2017

SUR LES ONDES : entretien avec Gaël Lépingle et Nadejda Tilhou (SEULS LES PIRATES)


Gaël Lépingle
(réalisateur) et Nadejda Tilhou (productrice) étaient les invités de Romaric Jouan et ses chroniqueurs un peu fous de GRAFFITI CINÉMA (RCF 45) pour parler du film de Gaël Seuls les pirates, produit par Cent Soleils et Perspective Films, dans le cadre d’une résidence d’auteur.

émission du 07/11/2017

UN AUTRE JOUR EN FRANCE

À l’approche de la présidentielle de 2017, toute la vie publique semble polarisée par la bataille électorale. La politique et les médias paraissent alors bien déconnectés du monde réel. Dans un moment pareil, comment faire des films à contre-sens ? ​

Un autre jour en France est une réponse en un film collectif, composé de onze courts-métrages articulés autour de scénettes animées, pour parcourir une autre France à la veille d’un rendez-vous électoral.

France | 2017 | 90 minutes | HD

Toutes les infos sur ce programme (diffusion, synopsis, contact, etc.) sont disponibles sur le site Un autre jour en France


fiche technique

Auteurs-réalisateurs : Charlie Rojo, Caroline Le Roy, Cédric Michel, Yvan Petit, Mohamed Ouzine, Jean Riant, Franck Wolff, Anne Moltrecht, Franck Lecardonnel, Vincent Reignier, Nadejda Tilhou, Vianney Lambert.

Animation : Shih-han Shaw et Félix Blondel

Création sonore : Emmanuel Chicon

Production : Cent Soleils – Sans Canal Fixe – Bip TV

avec le soutien de Ciclic, la participation du CNC et des contributeurs Ulule.

les courts métrages

Écrire, dit-elle – Un film de Charlie Rojo

Une journée avec Laetitia, chez elle, autour des mots qu’elle écrit, de jour en jour. Les siens et ceux des autres, de mots en maux…

L’ordre des choses –Un film de Caroline Le Roy

D’une journée en 2016 à des films de famille dans les années 50, de la campagne beauceronne à Bangui, de la France coloniale à la France d’aujourd’hui, d’un espace intime à un espace public, d’une lettre à un poème engagé.

Le maire du lac– Un film de Cédric Michel

Dans le centre de la Bretagne, le lac de Guerlédan est asséché tous les quarante ans, découvrant les ruines de hameaux engloutis. Michel André, le maire de la commune, s’est mis en tête de les préserver des pillages. Encore faut-il qu’il ne soit pas dérangé par les coups de téléphone de ses administrés…

Le Sentier – Un film de Jean Riant et Franck Wolff

Un jour au Sentier… Le Sentier, c’est un hameau qui pourrait être un petit village : il y a une école, mais plus aucun élève ne la fréquente. Il y a une église, mais elle est désertée par les fidèles depuis très longtemps et sert d’atelier à un artiste. Et face à l’école, un bâtiment qu’il est plus rare de trouver dans un village tourangeau, une bâtisse abandonnée à l’allure austère perdue au milieu d’un pré aux hautes herbes : l’ancien temple protestant.

Fiction de gauche – Un film d’Yvan Petit

Un jour, on est venu chercher les gauchers pour les mettre dans des camps…

Une chanson pour Tony – Un film de Mohamed Ouzine

Aujourd’hui, comme tous les jours de sa vie, Tony Lombardi se rêve en crooner.

Bizou bizou – Un film de Nadejda Tilhou

Il est arrivé… un jour. Quel jour ? Je ne m’en souviens pas. Lui non plus. “Chez nous on s’en fout, quel jour on est.” Pourtant, depuis qu’il est là, le cours des choses est changé.

Thérèse – Un film de Franck Lecardonnel

Un jour comme un autre, à la table de Thérèse : un couple de jeunes étrangers et leur garçon de trois ans échangent les gestes et les propos familiers d’un repas quotidien. Noan, Araskia et Sam sont réfugiés, et Thérèse est leur hôte.

Daniel – Un film d’Anne Moltrecht

Daniel a fui la Pologne et vit aujourd’hui en France sans travail, ni logement.
Portrait d’un rêveur nostalgique, captif de son présent sans fin.

Bienvenue chez nous – Un film de Vincent Reignier

C’est le jour J pour Ikea à Orléans. L’inauguration du premier magasin s’annonce grandiose. Des employés terminent d’arranger les derniers articles dans les grandes allées. Un animateur éloquent, des musiciens en costume et une mascotte bicolore prennent place. Durant les dernières heures avant l’arrivée des premiers clients, deux mises en scène s’installent et s’entremêlent : celle de la consommation et celle du spectacle.

Éloge de la boîte à chaussure – Un film de Vianney Lambert

J’ai trouvé il y a très longtemps une boîte remplie de photos et de vieux papiers. Elle était là, abandonnée au milieu d’objets divers, dans une brocante. Plus personne n’en voulait, sauf le brocanteur qui l’avait dénichée par hasard. Mais lui ne s’intéressait pas à ces photos de famille en noir et blanc sans âge, ni aux rouleaux de pellicule et à ces négatifs rangés méticuleusement dans des petites enveloppes datée de l’été 1942…
Hier, j’ai eu à nouveau envie de fouiller dans cette boîte…

intention

En 2007, à l’approche de l’élection présidentielle, neuf documentaristes regroupés dans les collectifs Sans Canal Fixe et Cent Soleils réalisaient « Un Jour en France » , une collection de films liés par une même question : comment faire un pas de côté par rapport au tempo politique et médiatique donné par l’élection ? – et les mêmes contraintes : faire un film court, politique, tourné en une journée ou faisant le récit d’une journée.

S’il nous a paru nécessaire, en 2007, de proposer Un Jour en France, comment passer à côté de 2017 ? Le compte à rebours électoral laisse augurer d’une atmosphère de plus en plus tendue. Faire un pas de côté n’a jamais été autant d’actualité.

Nous reprenons donc les règles du jeu dans un autre contexte. Chacun vient avec ses obsessions : l’écriture, l’histoire, l’archéologie, la famille, les sans-logis, l’enfance, la propagande, les grands magasins, les amis, les gauchers !!! D’où naissent des envies d’esquisser, évoquer, suggérer des histoires, en quelques minutes.

De tous ces désirs de films, nous allons donc faire des croquis de la France à l’aube de 2017. Formellement, ils seront aussi divers que les points de vue sur le monde que chacun porte. Du témoignage en cinéma direct au « documenteur » fictionnalisé, en passant par des montages d’archives, quels que soient leur forme et leur support ces films ont en commun deux contraintes de réalisation : l’unité de temps (temps du récit ou temps du tournage, un jour), et la durée (huit minutes).

La forme brève se prête aux expérimentations. Pour chacun d’entre nous, Un autre jour en France est un espace de créativité, d’autant plus stimulant qu’il est partagé collectivement. A l’intérieur des contraintes que nous nous sommes données, nous avons toute liberté d’approche, de forme, de support…

Si les court-métrages peuvent être vus de façon autonome, comme des films unitaires, nous les pensons chacun comme une pièce d’un ensemble : un programme de 90 minutes environ. Le générique et les transitions animées, fruits d’une création à la fois graphique et sonore, sont une façon de donner le ton, une unité de style, la bricole. Des petits bouts, qui racontent quelque chose de plus grand.

Le programme fera donc un trajet à travers des espaces-temps, réels ou imaginaires, où affleurent les questions qui travaillent la société française aujourd’hui. Dans un monde où l’on peut être réduit à des chiffres ou des variables d’ajustement, nous nous penchons sur ce qui se passe ici ou là, à l’échelle micro-ordinaire d’une femme ou d’un homme. Et ces situations nous racontent comment on fait avec ce monde, ce qu’on fabrique et ce qu’on bricole, nos résistances et nos espoirs, au moment de tous les promesses, la période pré-électorale.

Un autre jour en France – Appel à participation

Onze courts-métrages, onze regards sur la France de 2017

Toute la vie publique est actuellement polarisée par la bataille électorale. La politique et les médias paraissent alors bien déconnectés du monde réel. Dans un moment pareil, comment faire des films à contre-sens ?

Douze réalisateurs se proposent de répondre par un film collectif, composé de onze courts-métrages articulés autour de scénettes animées, pour parcourir une autre France à la veille de cette grand-messe électorale.

Réalisation des courts-métrages : Charlie Rojo, Caroline Le Roy, Cédric Michel, Yvan Petit, Mohamed Ouzine, Anne Moltrecht, Jean Riant, Franck Wolff, Vincent Reignier, Nadejda Tilhou, Franck Lecardonnel, Vianney Lambert.

Création graphique et sonore : Félix Blondel & Shih-han Shaw, Emmanuel Chicon.

Grâce à l’intérêt de Bip-TV pour cet objet filmique non ordinaire, nous avons réuni un certain nombre de financements. Il nous manque encore 5000 euros pour boucler la post-production des films…

C’est pourquoi nous lançons une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. Nous avons 40 jours pour réunir 5000 euros. C’est à la fois peu et beaucoup, si nous sommes nombreux à relayer cette information, si vous êtes nombreux à nous aider !

Le lien : https://fr.ulule.com/un-autre-jour-en-france/

Nous comptons sur votre soutien !
NB : vos dons sont défiscalisés à hauteur de 66%.

Cent Soleils & Sans Canal Fixe

JOURNEE PORTES OUVERTES

CENT SOLEILS FÊTE SES 15 ANS !

Samedi 3 décembre 2016 de 11h à 23h30 > 108 rue de Bourgogne à Orléans

Pour l’occasion, nous vous proposons de découvrir l’ensemble des activités de l’association autour du cinéma documentaire lors d’une journée portes ouvertes le 3 décembre 2016 au 108 rue de Bourgogne. Au programme : découverte de la vidéothèque de Cent Soleils, projections, expositions, films d’ateliers, rencontres avec des réalisateurs de l’association…

Un voyage dans 15 ans de réalisations, de projections, de rencontres !

Nous serons heureux d’y retrouver tous ceux et celles avec qui nous avons travaillé et qui ont participé à la vie de l’association.

La journée se terminera par la projection du dernier film produit par Cent Soleils, Portraits Carmen, qui donne la parole à six jeunes menuisiers et couturières qui ont participé en 2015 à la création de l’opéra Carmen, monté par la Fabrique Opéra Val-de-Loire.

Déroulement de la journée

Ouverture de 11h à 23h30 au 108 rue de Bourgogne

11h : présentation de la vidéothèque (salle C13 – 2e étage)
14h – 18h30 : ouverture de l’exposition des 15 ans de Cent Soleils (espace du Bol – 1er étage) et projection de films d’ateliers (salle C11 – 2e étage)
15h – 16h30 : atelier de désintoxication du langage audiovisuel (salle 109 – rez-de-chaussée)
16h30 – 18h30 : rencontre avec des réalisateurs de Cent Soleils et présentation de projets de films en cours de production (salle C13 – 2e étage)
18h30 – 20h30 : buvette, repas collectif et vente aux enchères (salle 109 – rez-de-chaussée)
20h30 : projection du film Portraits Carmen, en présence des réalisateurs et des jeunes ayant participé au film, sous réserve de leur disponibilité (salle C11 – 2e étage).

ENTREE LIBRE

Contact : 02 38 53 57 47 // infos@centsoleils.org

Dessin : © Céline Youdom

Sortie du DVD « Portraits Carmen »

Cent Soleils et La Fabrique Opéra Val-de-Loire ont le plaisir de vous annoncer la sortie de Portraits Carmen en DVD et Vidéo en Poche le 18 octobre prochain.

Portrait d’une jeunesse à l’orée du monde de l’entreprise, le film donne la parole à six jeunes menuisiers et couturières qui ont participé en 2015 à la création de l’opéra Carmen, produit par La Fabrique Opéra Val-de-Loire.

Un film réalisé par Vianney Lambert et Vincent Reignier, tous deux membres de Cent Soleils, et produit par notre association avec Bip-TV, et le soutien de Ciclic, du CNC, du ministère du Travail et de la Mairie d’Orléans !

EN DVD :

Le DVD de Portraits Carmen sera en vente à Orléans dans les lieux suivants : les Temps Modernes, La Librairie Nouvelle d’Orléans, Chantelivre, la FNAC, l’Espace Culturel Leclerc Olivet, et les Becs à vin !

Le film sera également en vente sur la Boutique en ligne de La Fabrique Opéra Val-de-Loire. Il est disponible au catalogue d’Arcadès.

Prix TTC : 15 euros
Tarif spécial adhérents : 10 euros !

Pour commander le DVD : télécharger le Bon de commande
ou envoyer un mail à centsoleils.diffusion@yahoo.fr

EN VIDEO EN POCHE :

Vidéo en Poche, c’est un dispositif de vente d’un film sous forme de fichier numérique, dans votre cinéma. Le cinéma Les Carmes font partie du réseau Vidéo en Poche.

Vous allez au cinéma muni d’une clé USB ou d’une carte mémoire et pour la modique somme de 5 euros, vous repartez avec Portraits Carmen dans un format qui présente la même qualité qu’un DVD.
http://www.videoenpoche.info/

SORTIE DU DVD « PORTRAITS CARMEN »

Portrait d’une jeunesse à l’orée du monde de l’entreprise, le film donne la parole à six jeunes menuisiers et couturières qui ont participé en 2015 à la création de l’opéra Carmen, produit par La Fabrique Opéra Val-de-Loire.

Un film réalisé par Vianney Lambert et Vincent Reignier, tous deux membres de Cent Soleils, et produit par notre association avec Bip-TV, et le soutien de Ciclic, du CNC, du ministère du Travail et de la Mairie d’Orléans !

EN DVD :

Le DVD de Portraits Carmen sera en vente à Orléans dans les lieux suivants : les Temps Modernes, La Librairie Nouvelle d’Orléans, Chantelivre, la FNAC, l’Espace Culturel Leclerc Olivet, et les Becs à vin !

Le film est également en vente sur la Boutique en ligne de La Fabrique Opéra Val-de-Loire. Il est disponible au catalogue d’Arcadès.

Prix TTC : 15 euros
Tarif spécial adhérents : 10 euros !

Pour commander le DVD : télécharger le Bon de commande
ou envoyer un mail à centsoleils.diffusion@yahoo.fr

EN VIDEO EN POCHE :

Vidéo en Poche, c’est un dispositif de vente d’un film sous forme de fichier numérique, dans votre cinéma. Le cinéma Les Carmes font partie du réseau Vidéo en Poche.

Vous allez au cinéma muni d’une clé USB ou d’une carte mémoire et pour la modique somme de 5 euros, vous repartez avec Portraits Carmen dans un format qui présente la même qualité qu’un DVD.
http://www.videoenpoche.info/

Samir dans la poussière

Mardi 26 avril 2016 // 20h au 108

En présence du réalisateur

Pour clore le mois d’avril, on vous propose de découvrir le dernier film documentaire de Mohamed Ouzine – membre fondateur de Cent Soleils – produit par la société tourangelle L’image d’après.

Le film a  reçu le Prix du jury du Moyen métrage le plus innovant du festival Visions du Réel 2016 !

SAMIR DANS LA POUSSIERE
2015, 59 min.
France, Algérie, Qatar

Dans une région montagneuse et aride, Samir vit de la contrebande de pétrole. Il transporte la marchandise à dos de mulet de son village algérien à la frontière marocaine. Filmé par son oncle, Samir dévoile peu à peu ses aspirations, son désir d’une vie différente.
Dans le portrait de Samir, se reflète en négatif celui du réalisateur Mohamed Ouzine : à la fascination de la caméra pour les paysages répond l’incompréhension de Samir, qui n’y voit que sable et rochers.

Mohamed Ouzine est arrivé au cinéma par la photographie. Il a consacré ses premiers films à des « sujets » sociologiques : le quotidien carcéral et la relation entre trois femmes incarcérées en maison d’arrêt et leurs enfants dans « UNE HEURE SEULEMENT » (coréalisé avec Vianney Lambert) puis il filme une communauté évangélique tsigane qui part sur les routes de France en quête de Dieu, et de terrains d’accueil dans « CARAVANE » (2003 Alter ego Production). C’est ensuite le questionnement sur ses origines qui le rattrape et qu’il interroge notamment dans l’écriture d’un scénario de fiction, « LA GUERRE DE TARIK », avant de réaliser « SAMIR DANS LA POUSSIÈRE ».

« J’ai toujours aimé les contrebandiers parce qu’ils se jouent des frontières. Mais j’ai vite compris que celui qui se reposait dans l’obscurité de cette chambre au milieu de la nuit, après une longue journée de travail, ne saurait que faire des états d’âme, même bienveillants, qu’il m’inspire à moi, son oncle, un « migré » venu filmer cette terre que lui et sa monture détestent par dessus tout. » Mohamed Ouzine

Entrée : Participation libre au 108 rue de Bourgogne à Orléans.
Buvette sur place.

Merci au 108.

Merci à nos partenaires : DRAC Centre, Région Centre-Val de Loire et la Ville d’Orléans.

Manoel de Oliveira

Mercredi 16 mars 2016 > 19h30 au cinéma Les Carmes

Manoel de Oliveira, cinéaste portugais, s’est intéressé au cinéma dès son plus jeune âge. En 1929, son père lui offre sa première caméra, une Kinamo portative. Il commence alors à tourner son premier film, Douro, faina fluvial, un court-métrage documentaire muet qui met en relation le fleuve Douro et la vie des marins. Dans ce film d’une grande maturité, on voit déjà, chez Oliveira, 23 ans, une âme de poète réaliste. Porto de mon enfance, tourné 70 ans plus tard, revient sur son passé et retrace les lieux qui ont marqué sa vie. Réalisateur centenaire, il a tourné jusqu’à la fin de sa vie en 2015.

oliveira

DOURO, FAINA FLUVIAL (1931, 18 min. Portugal)

PORTO DE MON ENFANCE (2001, 61 min. Portugal)

Entrée tarif habituel du cinéma au 7 rue des Carmes à Orléans.

 

Merci à nos partenaires : DRAC Centre, Région Centre-Val de Loire et la Ville d’Orléans.

Quand je serai dictateur

Mardi 8 mars 2016 > 20h au 108

Partez à la découverte du documentaire de Science-fiction avec le film de la réalisatrice belge Yaël André.

Projection en présence de la réalisatrice.

QUAND JE SERAI DICTATEUR de Yaël André (2013, 90 min.)
Une création étonnante, réalisée à partir de centaines de bobines Super 8 et 8 mm « amateurs » des années 40 à aujourd’hui. Un film où fiction et documentaire se mêlent dans un récit émouvant et poétique.

Désigné comme un documentaire de science-fiction, le film de Yaël André s’inscrit d’emblée dans un genre de cinéma indéterminé, hors des catégories classiques, mais qui colle parfaitement à la définition qu’en donne la cinéaste. Celle d’un cinéma imprévisible, qui permet de faire exister une réalité qui sans lui n’existerait pas.

QJSD_53 Superman_Copyright
© Yaël André / Quand je serai dictateur

Entrée : Participation libre au 108 rue de Bourgogne à Orléans.
Buvette sur place.

Merci au 108.

Merci à nos partenaires : DRAC Centre, Région Centre-Val de Loire et la Ville d’Orléans.

Attention fragile

Attention fragile, un film documentaire de Vincent Reignier

Année : 2012. Durée : 59 minutes

Synopsis :

En 2008, j’ai filmé des ouvriers de la verrerie Duralex au Tribunal de Commerce d’Orléans. Alors que la liquidation semblait acquise, le Tribunal a accordé un dernier sursis.

Quatre ans plus tard, l’usine a retrouvé un équilibre et les verriers s’interrogent toujours sur leur devenir.

Intention :
Attention fragile est ma première réalisation.
Il y a quelques années, je me suis rendu compte que j’habitais à proximité de l’usine historique qui fabrique la vaisselle Duralex. A cette époque, elle traversait de graves difficultés. Je ne connaissais rien du monde ouvrier. Au moment où l’activité de l’usine a repris, j’ai eu envie d’entendre la parole de ces verriers.
Pendant plusieurs mois, j’ai filmé cinq travailleurs dans cette vieille usine. J’ai filmé leurs gestes au travail et leur parole. J’ai voulu raconter une usine qui fonctionne jour et nuit, dont l’apparente sérénité contraste avec le ressenti des ouvriers, marqués par le passé et la lente disparition du lien social.

Co-Production : Cent Soleils, BIP TV et TV Tours.

Soutiens : CNC, CICLIC et le 108.

Pour acheter le DVD à 15 euros TTC : Bon de commande

(Tarif adhérent : 10 euros TTC)

Les points de vente :

Orléans : Librairie Nouvelle, Librairie Les Temps Modernes, FNAC Orléans  
Olivet : Leclerc culture 
Vierzon : Leclerc culture
Blois : Librairie Labbé

Pour organiser une projection du film :

centsoleils.prod(a)yahoo.fr

 02 38 53 57 47